Détresse insoupçonnée… restons attentifs aux signes

Jan 15, 2021
 
Le chemin de la détresse reste souvent insoupçonné, même par ceux qui sont directement concernés.
 
Il y a tout de même des signes avant-coureurs qu’on peut tenter de détecter, d’écouter.
 
Prévenir pour soi
Prévenir pour les autres
 
Prévenir la détresse chez ceux qui nous entourent, c’est guetter les signes avant-coureurs, tout en posant des questions et en offrant notre soutien.
 
C'est aussi savoir que certains changements subtils peuvent marquer le début d'une fatigue, plus grande qu'on pense. Et que de prendre les moyens AVANT que ça ne se dégrade est un moyen de faire de la « santé et sécurité du travail pour humains », comme je le dis souvent dans mes formations.
 
Voici certains signes à surveiller, chez les autres, mais surtout chez soi-même :
  • Changement au niveau du sommeil
  • Changement au niveau de l’alimentation ou des goûts. Par exemple; plus de goût d’aliments sucrés, de café, de produits à consommation rapide
  • Augmentation de la consommation de stimulants
  • Augmentation de la consommation d'alcool, de drogue
  • Plus grande irritabilité
  • Plus grand besoin d’être seul, moins rechercher les contacts avec les gens
  • Changement dans les habitudes qui sont habituellement source de bien-être, ou une perte d’envie de sport, relaxation, méditation, moments de détente
  • Plus grande apathie; par exemple passer de l’ordi à la télé
  • Impression que les idées sont moins claires, d’avoir de la brume dans le cerveau
  • Augmentation de la consommation de médicaments
  • Augmentation de petits « bobos »
  • Plus d’erreurs d’inattention
  • Plus d’oublis, de pertes de mémoire
  • Obsession pour le travail ou, à l’inverse, plus du tout envie de faire son travail
  • Perte de libido
  • Moins de temps libre ou plus du tout d’intérêt pour les temps libres
Si vous en voyez quelques-uns qui sont présents pour vous, ne vous alarmez pas. Faites simplement une pause pour apporter les changements nécessaires, avant que d’autres signes ne se rajoutent.
 
N’attendez pas pour demander de l’aide ou pour suggérer de l’aide.
Une main tendue pour l’autre, oui, mais aussi envers soi-même.
 
Merci de faire circuler.
 
--
 
 
Distress is often unexpected, even by those who are directly concerned.
 
Although sometimes subtle, there are some warning signs that we can try to detect, to look out for.
 
Prevention for you
Prevention for others
 
Preventing situations of distress in those around us means watching for warning signs, while asking questions and offering our support.
 
It’s also knowing that certain changes can be the beginning of a greater fatigue than we think, and that taking action BEFORE our state deteriorates is a way of performing "Occupational Health & Safety for humans", as I often say during my sessions.
Here are some signs to watch out for—in others, but especially in yourself:
 
  • Changes in sleep pattern
  • Changes in diet or taste. For example; cravings for sugary foods, coffee, fast food
  • Increased intake of stimulants
  • Increased intake of alcohol, drugs
  • Greater irritability
  • Greater need to be alone, not looking to come into contact with people
  • Changes in habits which are usually a source of well-being, or loss of interest for sports, relaxation, meditation
  • Greater apathy; for example; switch from the computer to the TV
  • Impression that ideas are blurry, of having brain fog
  • Increased consumption of prescription (or over-the-counter) drugs
  • More and more aches and pains
  • Errors due to carelessness
  • Tendency to forget more, memory loss
  • Obsession with work, or complete opposite; no interest in work
  • Loss of libido
  • Less free time, or no interest in free time at all
If a few of these signs remind you of yourself, don't be alarmed. Just take a break to make the necessary changes, before more symptoms add up.
 
Don't wait to ask for help or to suggest help.
 
Reaching out to others is good, but don’t forget to care for yourself.
 
Thank you for sharing this.

Josée explique comment Prospère & Heureuse reprend son cours!

 

Josée explains how Prosperous & Happy Mom is coming back, right on time!

More info

Free Life Feels Good - Liberté intérieure!

Dans ce premier épisode de "Free Life Feels Good" - ou "Quand Vivre Librement goûte Bon", Pierre Bonneau, psychologue depuis plus de 45 ans, nous entretient sur la liberté intérieure. 

In this very first epidose of  "Free Life Feels Good", Pierre Bonneau, Psychologist for over 45 years, talks to us about fostering inner freedom.

 

Écouter | Listen
Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.